Vols
Hôtel
Voiture

Réservez votre vol au départ de Lille

Programme des vols

A savoir avant votre départ pour Venise

Temps de vol
1h25
Langue
L'Italien et le dialecte local ; le Vénitien, est encore un peu pratiqué
Décalage horaire
GMT + 1 heure (+ 2 heures en été)
Devise
Euro (EUR)
Indicatif téléphonique
+ 39
Formalités
Passeport ou carte nationale d'identité en cours de validité

Contacts utiles

A la découverte de Venise

Imaginez l’audace qu’il fallut pour construire une ville aux palais de marbre sur une lagune... Et ce n’était que le début de l’histoire.

Qui aurait pu penser que la minuscule Venise, née des alluvions boueuses de sa lagune, allait rivaliser un jour avec la glorieuse Constantinople ? Personne, assurément, jusqu'à ce que l'Histoire en décide autrement. Plusieurs siècles après la fin de son âge d'or, la Sérénissime est toujours un mythe et ne finit pas de surprendre. La ville, il faut le dire, n'a rien perdu du talent commercial qui fit jadis la richesse de ses grandes familles : au commerce maritime, elle préfère désormais la manne du tourisme. Mais ne boudons pas notre plaisir : même très fréquentée à certains moments de l'année, Venise reste une cité unique au monde.

 

 

 

Les incontournables de Venise et ses environs

À ne pas manquer

Si ses détracteurs trouvent la place Saint-Marc trop touristique (ce qui est vrai) et trop fréquentée par les pigeons (ce qui est tout aussi vrai), il n'en demeure pas moins que la plus célèbre place de la cité des Doges abrite l'un des joyaux architecturaux de la ville : la basilique Saint-Marc. Mélange unique des styles roman, gothique et Renaissance dominés par le style byzantin, la basilique fut embellie et remaniée cinq siècles durant jusqu'à atteindre le résultat visible aujourd'hui. Ses plans d'origine s'inspiraient de l'église des Saints-Apôtres de Constantinople.

Elle se caractérise par son plan en croix grecque, ses cinq dômes et ses exceptionnelles mosaïques. Devant, la gigantesque place Saint-Marc, rectangulaire, est dominée par le Campanile. Sous ses arcades se trouvent nombre de cafés, dont les célèbres Caffè Quadri et Caffè Florian, à la terrasse desquels les musiciens se succèdent. La place Saint-Marc est l'un des lieux les plus animés de la cité des Doges, surtout durant le carnaval.

 

Érigé au IXe siècle, le palais des Doges fut la résidence du Doge et le cœur politique de Venise durant la majeure partie de la République. C’est un magnifique exemple du gothique flamboyant. Outre son intérêt historique, la visite du palais permet d’admirer quelques chefs-d’œuvre incontournables de l’architecture et de la peinture : la Scala d’Oro (escalier d'Or) dessinée par Jacopo Sansovino, ainsi que Le Paradis, fresque réalisée par Domenico, fils du Tintoret, et Le Triomphe de Venise de Véronèse, dans la Sala del Maggior Consiglio, entre autres.

 

Ce musée conserve la plus importante collection d’art vénitien classique, soit d’innombrables œuvres datant du XIVe au XVIIIe siècle. On peut y admirer les œuvres et chefs-d’œuvre de tous les grands noms de la peinture : Bellini, Carpaccio, Cima da Conegliano, Giorgione, Véronèse, Titien, le Tintoret...

 

Le Grand Canal traverse Venise de part et d'autre jusqu'à la gare ferroviaire. Avec un parcours de 3,5 km longeant quelque 50 palais, six églises et d’autres monuments, le vaporetto n°1 est le mode de transport en commun le plus agréable pour le découvrir. Vous dépasserez le palais des Doges (Palazzo Ducale), dont les façades gothiques datent du IXe siècle, avant de longer la Piazzetta San Marco, au-dessus de laquelle se dressent les deux colonnes décorées des emblèmes des saint patrons de la ville, notamment le lion ailé de saint Marc.

Dépassant sur la gauche l'église Santa Maria della Salute, qui ferme l'extrémité sud du canal, le vaporetto poursuit son chemin jusqu'au Ponte dell'Accademia , particulièrement bien intégré à l'ensemble malgré sa construction tardive (1930). Une succession de palais - Ca' del DucaP alazzo MalipieroP alazzo GrassiPalazzo ContariniPalazzo MocenigoPalazzo Soranzo... - mène ensuite à l'un des plus étonnants monuments de la ville : le pont du Rialto, érigé à la fin du XVIe siècle sur les plans de l'architecte Antonio Da Ponte. Un ouvrage d’art controversé achève le parcours : le Ponte di Calatrava, pont ultramoderne de verre et d’acier, encensé par certains et fustigé par d'autres. Le vaporetto n°1 circule environ toutes les dix minutes en journée.

 

Au-delà de la visite de ses hauts lieux culturels, Venise mérite que l'on prenne le temps de s'imprégner de l'atmosphère particulière de ses ruelles jalonnées de canaux. Sitôt dépassées les frontières des secteurs les plus fréquentés (la place Saint-Marc, le pont du Rialto et les rues séparant les deux), la cité des Doges révèle en effet un visage paisible, seulement troublé par le mouvement lent et silencieux des gondoles. Se perdre au hasard des ruelles est l'occasion de découvrir une autre Venise, rendue mystérieuse par l'aspect tortueux des lieux, la faible lueur des éclairages et les ombres s'échappant des recoins des façades baroques...

 

La première cathédrale de Venise, de style vénéto-byzantin, fut fondée au VIIe siècle. C’est un magnifique exemple de sobriété et l’un des plus anciens bâtiments de la ville ayant conservé son apparence originelle romane-byzantine. L’intérieur est orné d'exceptionnelles mosaïques byzantines, représentant notamment le Jugement dernier (mur ouest) et une Vierge à l’Enfant (partie supérieure de l’abside centrale).

Torcello, la plus éloignée des îles de la lagune, est accessible en vaporetto, en moins d'une heure depuis Venise.

 

Cette paisible petite île aux maisons colorées est l'occasion de s'extraire quelques heures de la cohue de la cité des Doges. L'histoire rapporte que les pêcheurs de Burano peignaient leurs façades de couleur vive pour le simple plaisir de la voir depuis le large lorsqu'ils rentraient au port. La dentelle produite sur cette minuscule île de la lagune était naguère réputée dans toute l'Europe. Outre la quiétude de ses agréables jardins, Burano mérite un détour pour son musée de la Dentelle.

Le vaporetto LN rejoint l'île en une quarantaine de minutes depuis Venise.

 

 

Où dormir à Venise

Nouvel An (1er janvier), Épiphanie (6 janvier), Vendredi saint (mars/avril), Lundi de Pâques (mars/avril), Jour de la Libération (25 avril), Fête du Travail (1er mai), Fondation de la République italienne (2 juin), Assomption (15 août), Toussaint (1er novembre), Immaculée Conception (8 décembre), Noël (25 décembre), Saint-Étienne (26 décembre)