Inscrivez-vous à la newsletter
  • fr
    • en
    • nl

Marrakech au départ de Lille

Partager cette page sur facebook Twitter cette page mail
PhotoMarrakech 1PhotoMarrakech 2PhotoMarrakech 3PhotoMarrakech 4
PhotoMarrakech 1
PhotoMarrakech 2
PhotoMarrakech 3
PhotoMarrakech 4
Profitez des vols directs Lille-Marrakech proposés en formules "voyage organisé" par nos partenaires Tour-Opérateurs en consultant le programme ci-dessous.
  • Langue : Arabe (langue officielle) ; berbère, français
  • Décalage horaire : GMT + 0h (-1h par rapport à la France)
  • Electricité : 220 V, 50 Hz
  • Temps de vol vers Marrakech depuis Lille 3h30
  • Monnaie : Le dirham Marocain (DH)
  • Indicatif téléphonique : + 212 (Maroc), + 024 pour Marrakech
  • Santé :

    Aucun vaccin n'est obligatoire mais il est recommandé d'avoir ses vaccinations à jour.

    Il est plus prudent de boire de l'eau minérale, d'éviter les aliments crus et de laver soigneusement les fruits avant de les consommer.

  • Pièce d'identité / Visa :

    Les ressortissants de l'Union européenne peuvent entrer dans le pays avec leur passeport ou une carte nationale d'identité. Les ressortissants de l'Union européenne n'ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 3 mois. Toutefois, un passeport valide 6 mois au-delà de la date d'arrivée dans le pays est recommandé.

Avec une médina ceinte de remparts en terre, un climat chaud et une atmosphère détendue, Marrakech est la plus africaine des villes marocaines. Son atmosphère diffère beaucoup de celle de Fès, ville culturelle, ou de celle de Casablanca, ville cosmopolite. Jadis capitale du royaume, Marrakech a su se moderniser tout en conservant son âme et ses traditions.

 

Avec une médina ceinte de remparts en terre, un climat chaud et une atmosphère détendue, Marrakech est la plus africaine des villes marocaines. Son atmosphère diffère beaucoup de celle de Fès, ville culturelle, ou de celle de Casablanca, ville cosmopolite. Jadis capitale du royaume, Marrakech a su se moderniser tout en conservant son âme et ses traditions.

En effet, si Marrakech attire aujourd’hui la jet-set mondiale et doit la plus grande part de sa prospérité au tourisme, il suffit de s’aventurer dans le labyrinthe des souks de la médina ou de se promener parmi les apothicaires aux potions magiques, les charmeurs de serpents, les jongleurs et les acrobates de la place Djemaa el-Fna pour découvrir l'âme authentique de la ville.

 

Outre la visite de ses monuments et de ses musées, Marrakech est aussi une ville à découvrir en se perdant dans les rues. Vous pouvez bien sûr tout simplement marcher, mais le cyclotourisme, en plein essor actuellement, permet d'avoir une vision différente de la ville. Certaines balades, telles que le tour de la Palmeraie ou les oliviers de la Ménara, sont particulièrement reposantes.

Des promenades en calèche, certes très touristiques, sont également possibles.

Marrakech est aussi l'endroit rêvé pour s'adonner au plaisir des hammams et des massages orientaux dans un établissement traditionnel ou dans un hôtel de luxe. Le shopping accompagnera inévitablement n'importe quelle virée dans les souks de la médina. Enfin, les sportifs pourront monter à cheval ou à dromadaire, jogger dans les parcs ou profiter des piscines et de quelques somptueux terrains de golfs.

 

A ne pas Manquer

  • Mosquée de la Koutoubia :

Le minaret de la Koutoubia, culminant à 70 m, est un point de repère visible à des kilomètres à la ronde. La mosquée a été érigée par le sultan almohade Yacoub el-Mansour (1184-1199) sur l'emplacement d'une mosquée almoravide datant du siècle précédent. Son minaret est le plus ancien et le mieux conservé des trois construits sous cette dynastie. C'est aussi un exemple classique d'architecture hispano-mauresque. Le décor initial de plâtre rose et de zelliges (céramiques) colorés a disparu. Cependant, les panneaux décoratifs qui subsistent sur chaque face constituent un splendide exemple de l'art décoratif islamique.

Le nom de la mosquée est la seule trace du marché aux livres qui occupait jadis le site : koutoub signifie "livre" en arabe. Le soir, les environs de la mosquée sont très prisés des promeneurs. La mosquée est interdite aux non-musulmans, mais vous pouvez flâner dans les jardins fleuris ainsi que sur la place, à l'ouest, où des fouilles ont révélé les vestiges de la mosquée d'origine, qui dut être abattue car elle n'était pas tournée vers La Mecque.

 

  • Place Djemaa el-Fna :

Centre névralgique de Marrakech, l'immense place Djemaa el-Fna, au cœur de la médina, offre un spectacle à ciel ouvert incroyable. Animée à toute heure de la journée, la place s'éveille pleinement à la tombée de la nuit. Le rideau se lève alors sur d'innombrables rangées d'étals de nourriture qui remplissent l'air d'alléchantes odeurs.

Jongleurs, conteurs, charmeurs de serpents, musiciens et, parfois, acrobates occupent le reste de l'espace, vite entourés de spectateurs attentifs, qui observent et éclatent de rire avant de passer au spectacle suivant. En bordure de la place, des lampes à pétrole éclairent les étals de jus de fruits. Derrière, assis sur le sol au milieu de leur extraordinaire marchandise, les herboristes vous prescriront une potion, quel que soit votre problème de santé.

 

  • Les souks :

Marrakech doit autant sa renommée à la beauté de ses monuments qu'à l'animation colorée de ses célèbres souks, réputés pour la qualité des articles artisanaux que l'on y trouve.

Ce labyrinthe de ruelles est assez compact. On pénètre ici dans un monde à la fois fascinant et intimidant, dans lequel certains secteurs sont aussi paisibles qu'une gravure du XIXe siècle (comme le souk des forgerons ou celui des charpentiers), et d'autres où l'insistance des vendeurs frise l'agressivité.

 

  • Musée de Marrakech :

Inauguré en 1997, le musée de Marrakech occupe le Dar Mnebhi, un palais du XIXe siècle magnifiquement restauré. À l'intérieur, des stalactites de stuc pendent des plafonds et les murs sont décorés d'une profusion de zelliges. Autour du superbe patio intérieur, des galeries renferment des œuvres d'art. Le visiteur peut aussi découvrir des aménagements traditionnels, comme le hammam ou la cuisine d'origine.

Les expositions temporaires, souvent thématiques, sont consacrées au patrimoine culturel marocain et à l'art contemporain. Le musée accueille aussi des spectacles.

 

  • Jardin Majorelle et musée d'Art islamique :

Le splendide jardin Majorelle et le musée d'Art islamique furent conçus par le peintre français Jacques Majorelle, qui y vécut de 1922 à 1962. Au milieu des cactus, des bambous et des cascades de bougainvillées se cache une villa d'un bleu intense qui abrite désormais le musée. Les collections incluent des tapis, des rideaux de mariage, des ceintures, des bijoux et des manuscrits. Les notices sont rédigées en arabe et en français. Quelques œuvres de Majorelle sont également exposées.

 

  • Tombeaux saadiens :

Redécouverts en 1917 et restaurés, les tombeaux saadiens furent construits au XVIe siècle par le sultan saadien Ahmed el-Mansour el-Dahbi pour lui et sa très nombreuse famille. Le successeur, alaouite, du sultan décida de faire murer le mausolée qui, ainsi, échappa aux pillages. Aujourd'hui, on peut ainsi facilement imaginer l'opulence dans laquelle vivait le sultan.

Le mausolée comprend 170 tombes. Le sultan et ses favoris reposent dans la salle des Trois Niches. Les tombes de ses épouses et de ses conseillers se trouvent dans le jardin. La salle des Douze Colonnes, au centre du mausolée, passe pour l'un des plus beaux exemples de l'art décoratif hispano-mauresque.

  

Géographie

Située au pied du Haut Atlas et aux portes du Grand Sud marocain, Marrakech est divisée entre la médina (vieille ville) et la ville nouvelle, qui couvrent des superficies sensiblement similaires. Il faut une demi-heure à pied du centre de la ville nouvelle pour se rendre à la place Djemaa el-Fna, au cœur de la médina.

Le Guéliz et l'Hivernage sont les deux quartiers les plus importants de la ville nouvelle. L'Hivernage abrite la plupart des hôtels des catégories moyenne et supérieure. Le Guéliz concentre bureaux, restaurants, cafés, boutiques et quelques hôtels dans la principale artère de la ville, l'avenue Mohammed V, ou à proximité.

Une grande partie des hôtels bon marché sont regroupés dans les ruelles au sud de la place Djemaa el-Fna. Les souks et les principaux édifices religieux sont situés au nord de la place et les palais au sud. Au sud-ouest se dresse le repère le plus visible de la ville : le minaret de la mosquée de la Koutoubia.

 

Climat

Les températures moyennes diurnes à Marrakech oscillent entre 5°C environ l'hiver (décembre-février) et plus ou moins 35°C l'été (juin-août). Les précipitations, très difficiles à prévoir, sont en général assez faibles.

Le printemps (jusqu'en mai) et l'automne sont les meilleures périodes pour séjourner à Marrakech. L'été, les grosses chaleurs et le flot de touristes rendent les visites plus difficiles. L'hiver affiche parfois des températures assez froides. Attention, au Nouvel An et à Pâques, la ville affiche complet... et les tarifs augmentent.

Voyager pendant la période du ramadan peut également poser quelques difficultés : certains cafés et restaurants ferment durant la journée et les heures ouvrables sont généralement réduites.

 

Langue 

L'arabe marocain (darija) découle de l'arabe classique. Il diffère tellement de l'arabe moderne standard qu'il est difficilement compréhensible du reste du monde arabe. La prononciation de l'arabe est difficile. Elle se caractérise notamment par l'utilisation des diphtongues aw ("aou"), ay ("aï") et ei ay (comme dans "faïence"). Trois consonnes sont particulièrement complexes à prononcer pour le profane. Il s'agit de l'occlusive sourde ('), et des sons ayn (fricative sonore) et rayn ("gh"). Ces deux derniers s'obtiennent assez bas dans la gorge et sont vocalisés par contraction gutturale accompagnée d'une sorte de grasseyement.

La transcription de l'alphabet arabe en alphabet latin n'obéit pas à des règles rigoureuses.

 

Voici quelques mots et expressions utiles :

bonjour : sbah el-khir

au revoir : beslama

merci : shoukran

oui : iyyeh

non : ella

d'accord : wakhkha

 

excusez-moi : smeh liyya

comment allez-vous ? : kidaira/kidayr (m/f) ?

parlez-vous (français) ? : wash kathdar (m) / kathadri (f) (belfransawiya) ?

je comprends : fhamt

je ne comprends pas: ma fhamtsh

comment vous appelez-vous ? : ashno smiytek ?

je m'appelle...: smiyti...

où puis-je trouver... ? : fin moumkim alka... ?

autobus : tobis/hafila

taxi : taksi

vélo : darraja tournez à...

gauche/droite : dor (m) / dori (f)... 'a el-lisar/'a el-liman

tout droit : nishan

la police : al-boulis

hôtel/pension : foundok

restaurant : ristora

 

Arts 

Capitale des Almohades aux XIIe et XIIIe siècles et résidence des sultans saadiens au XVIe siècle, Marrakech possède de véritables joyaux de l'architecture marocaine tels que la mosquée de la Koutoubia, la mosquée et la médersa Ali ben Youssef, le palais de la Bahia, le Dar Si Saïd et les tombeaux saadiens. La ville possède aussi des jardins tout à fait exceptionnels. Différents musées offrent un panorama à la fois architectural et historique de la ville. À ne pas manquer : le musée de Marrakech, le musée d'Art marocain (Dar Si Saïd) et le musée d'Art islamique (jardin Majorelle).

Chaque année, la ville acueille le Festival des Arts populaires et le Festival international du film.

 

Cuisine 

On trouve à Marrakech un panorama assez complet de la cuisine marocaine. Les Bédouins ont introduits les dattes, le lait et le pain. Les Maures ont apporté les ingrédients de la cuisine andalouse : olives, huile d'olive, noisettes, amandes et herbes aromatiques. Les Arabes ont enrichi la cuisine marocaine des épices, comme le ras el-hanout, un mélange subtil souvent utilisé pour relever les tajines.

L'influence berbère se retrouve dans les plats les plus répandus. Le plus connu est le couscous, dans lequel se mélangent les saveurs de la semoule cuite à la vapeur, de la viande, de légumes parfumés et d'un condiment épicé, la harissa. Les délicieux tajines, qui mijotent longuement au four dans des plats en terre cuite, sont à base de viande et parfumés avec des herbes aromatiques. Il en existe une infinie variété. Poulet-citrons confits et agneau-pruneaux-amandes sont les deux plus courants. Le méchoui est un agneau rôti entier, traditionnellement accompagné de brochettes de foie et de cœur d'agneau. Autre spécialité berbère, la harira est une soupe épaisse préparée avec de la viande de mouton, des lentilles, des pois chiches, des oignons, de l'ail, des herbes aromatiques et des épices. Elle est traditionnellement servie pour rompre le jeûne lors du ramadan. La pastilla est certainement l'un des plats les plus raffinés de la cuisine marocaine. Il s'agit d'un feuilleté au pigeon, parfumé avec du citron, des amandes, de la canelle, du safran et saupoudré de sucre.

Le choix de pâtisseries est très vaste : elles sont en général à base de miel, d'amandes, de cannelle et de fleur d'oranger, et délicieuses avec un thé à la menthe.

  • Janvier – Marathon de Marrakech (www.marathon-marrakech.com) : le circuit part et arrive de la place Djemaa el-Fna avec un passage par la Palmeraie.
  • Juin-juillet – Festival des Arts populaires de Marrakech (www.marrakechfestival.com) : musiciens berbères, danseurs et artistes de rue venus de tout le pays envahissent la ville.
  • Décembre – Festival international du film : pendant une semaine, chaque automne, Marrakech se consacre au cinéma arabe et africain, ainsi qu'aux productions européennes, indiennes, américaines, etc.

 

Jour de l'an (1er janvier), Manifeste de l'Indépendance (11 janvier), fête du Travail (1er mai), fête du Trône (30 juillet), fête de l'Oued Eddahad (14 août), Révolution du roi et du peuple (20 août), anniversaire du roi Mohammed VI (21 août), anniversaire de la Marche verte (6 novembre), fête de l'Indépendance (18 novembre). Les quatre fêtes religieuses suivantes sont aussi fériées : Nouvel An musulman, Naissance du Prophète, Aïd el-Fitr (fin du ramadan) et Aïd el-Adha (fête du sacrifice). Leurs dates respectives varient selon le calendrier de l'hégire (11 jours plus court que notre calendrier).

Office du Tourisme du Maroc

www.visitmorocco.com

 

Aéroport de Marrakech

http://www.onda.ma/Nos-Aéroports/Aéroport-Marrakech-Ménara

L'aéroport Marrakech-Ménara se trouve à 6 km de la ville. On peut s'y rendre en taxi ou en bus.

 

Ambassade de France au Maroc :

1 rue Aguelmane Sidi Ali Agdal BP 602Rabat - Chellah

tel: +212 5 37 27 66 00 fax: +212 5 37 27 67 11

www.ambafrance-ma.org

 

Consulat général à Marrakech :

Rue Camille-Cabana, angle des rues Ad Darissa et El-Jahid, Hivernage, BP 538, 40 000 Marrakech

tél. (+212) 024 38 82 00

www.consulfrance-ma.org

 

Ambassade du Maroc en France :

5 rue Le-Tasse, 75016 Paris

tél. (+33) 01 45 20 69 35

www.amb-maroc.fr

 

Consulat général du Maroc à Lille

20 Rue de Bourgogne, 59800 Lille 03 20 54 90 28

consumalille@wanadoo.fr

© 2013 Lonely Planet Publications. Tous droits réservés.

Programme des vols Lille Marrakech

Compagnie Période Lu Ma Me Je Ve Sa Di Réserver
Logo Club MarmaraDu 20/10/2016 au 23/03/2017Vol vacancesRéserver
Logo TUI FranceDu 20/10/2016 au 23/03/2017Vol vacancesRéserver
Logo TuiFlyDu 20/10/2016 au 25/03/2017Vol régulierRéserver
Logo Club MarmaraDu 30/03/2017 au 02/11/2017Vol vacancesRéserver
Logo TUI FranceDu 30/03/2017 au 02/11/2017Vol vacancesRéserver

Vols vacances

Formules Voyage organisé

Vols réguliers

Billets d’avion et vols + hôtel


Lille > Bordeaux
Trouvé il y a 7 jour(s)
Easyjet
Départ le 30/01/2017
Retour le 02/02/2017
Aller/Retour à partir de*
59€
Lille > Nantes
Trouvé il y a 9 jour(s)
Hop !
Départ le 31/01/2017
Retour le 06/02/2017
Aller/Retour à partir de*
95€
Lille > Nice
Trouvé il y a 2 jour(s)
Easyjet
Départ le 01/02/2017
Retour le 02/03/2017
Aller/Retour à partir de*
65€
Lille > Nice
Trouvé il y a 4 jour(s)
Easyjet
Départ le 01/02/2017
Retour le 08/02/2017
Aller/Retour à partir de*
71€
Lille > Nice
Trouvé il y a 5 jour(s)
Easyjet
Départ le 26/01/2017
Retour le 02/02/2017
Aller/Retour à partir de*
68€
* Prix constaté sur internet, à partir de, sous réserve de disponibilités. Des frais supplémentaires peuvent s'appliquer, notamment selon votre mode de paiement. Ces offres sont celles constatées auprès des compagnies aériennes au départ de l’aéroport de Lille au cours des derniers jours

Afficher toutes les meilleures offres