Inscrivez-vous à la newsletter
  • fr
    • en
    • nl

Montpellier au départ de Lille

Partager cette page sur facebook Twitter cette page mail
PhotoMontpellier 1PhotoMontpellier 2PhotoMontpellier 3PhotoMontpellier 4
PhotoMontpellier 1
PhotoMontpellier 2
PhotoMontpellier 3
PhotoMontpellier 4

Profitez des vols directs Lille-Montpellier avec la compagnie Volotea et réservez vos billets d'avion vers Montpellier en consultant le programme ci-dessous.

  • Langue : Français
  • Décalage horaire : Pas de décalage avec la France, GMT + 1 heure (+ 2 heures en été)
  • Temps de vol vers Montpellier depuis Lille 1h30
  • Monnaie : Euro (EUR)
  • Pièce d'identité / Visa :

    Carte d’identité (ou passeport)

À ne pas manquer

  • La ville ancienne et les hôtels particuliers :

Avec ses ruelles et ses anciennes demeures, le vieux Montpellier a un petit air d'Italie. Rien de tel que d'y flâner sans but précis, de placettes en fontaines, de terrasse en terrasse. Le centre rassemble plus de 60 hôtels particuliers. Parmi ces derniers, on retiendra notamment l'hôtel de Varennes, place Pétrarque, qui abrite aujourd'hui le musée du Vieux Montpellier, où sont rassemblés des centaines d'objets et de meubles historiques de la cité. Doté d'un jardin à la française, l'hôtel Haguenot, situé rue de la Merci, fut édifié par l'architecte montpelliérain Jean Antoine Giral entre 1751 et 1760. Il appartenait à Henri Haguenot, doyen de la faculté de médecine et conseiller à la Cour des comptes, membre de la Société royale des sciences. Au 7 rue Jacques Cœur, l'hôtel des Trésoriers de France fut, quant à lui, occupé par Jacques Cœur au milieu du XVe siècle. Louis XIII y séjourna en 1632, et en 1675, les trésoriers de France firent construire l'escalier majestueux sur la cour. Il abrite aujourd'hui le Musée languedocien, qui rassemble une très belle collection d'objets, qui datent du Moyen Âge à la période classique (sculptures romanes, tapisseries du XVIIe siècle, des faïences et porcelaines du siècle des Lumières).

 

  • La promenade du Peyrou :

Cette promenade est l'un des lieux de prédilection des Montpelliérains. Contruite sur deux niveaux à la fin du XVIIe siècle, elle semble dominer toute la ville. Elle fut aménagée pour accueillir la statue équestre de Louis XIV, édifiée en 1692, que l'on peut voir aujourd'hui encore sur la terrasse supérieure tapissée de fleurs et de plates-bandes. Un arc de triomphe à la gloire des victoires de Louis XIV surplombe la partie orientale. Plus loin, c'est un château d'eau, élégant édifice hexagonal qui retiendra l'attention. De là, on jouit d'un beau panorama sur les environs de la ville. La promenade est prolongée par l'acqueduc Saint-Clément, long de 880 m, édifié au XVIIIe siècle.

 

  • Musée Fabre :

Après 4 années de fermeture pour rénovation, le Musée Fabre a réouvert ses portes le 4 février 2008 et l'on peut à nouveau admirer l'une des collections les plus riches de France. Il doit son origine au peintre montpelliérain François-Xavier Fabre. Son fonds est d'une grande diversité, présentant des œuvres flamandes, hollandaises, italiennes, espagnoles et françaises, peintres de grandes écoles européennes du XVIe au XVIIIe siècle (Zurbaran, Reynolds, Tenier, Véronèse...) et français (Greuze, Ingres, Delacroix, Bazille...). Une salle est entièrement consacrée à Gustave Courbet. Sur l'esplanade, le pavillon du musée Fabre est consacré à l'art contemporain et organise également des expositions temporaires.

 

  • Cathédrale Saint-Pierre et faculté de médecine :

Les deux tourelles qui encadrent son porche donnent un air de château fort à cette cathédrale, d'allure massive, dont les éléments les plus anciens remontent au XIVe siècle, mais qui fut remaniée au fil des siècles. De style gothique, son aspect dénudé et sévère est renforcé par les bâtiments de la faculté de médecine, qui jouxtent l'édifice. Créée dès le XIIIe siècle, la faculté de médecine contribua grandement à la réputation de la ville au Moyen Âge, et accueillit sur ses bancs François Rabelais. Le musée Atger y est installé. Cette faculté est aujourd'hui installée dans un ancien cloître du XIVe siècle, mais fut remaniée à de nombreuses reprises.

 

  • Musée Atger :

Aménagé dans l'ancienne faculté de médecine, le Musée Atger présente une collection unique de quelque 500 dessins, léguée au XIXe siècle par Xavier Atger (1758-1833), grand amateur d'art, à la faculté de médecine. Du paysage aux scènes historiques en passant par la caricature, aucun genre ne semble absent de ce vaste panorama. On y trouve des œuvres d'artistes français du sud de la France, mais aussi des peintres des écoles italiennes et flamandes, de la Renaissance au XIXe siècle. Parmi les plus grands maîtres ici présents, on retiendra notamment Tiepolo, Van Dyck, Rubens et Fragonard.

 

  • Le quartier Antigone :

Dessinées par l'architecte catalan Ricardo Bofill, également auteur de la place de Catalogne à Paris, les façades néoclassiques du quartier Antigone sont une curiosité à elles toutes seules. Aimées ou détestées, elles suscitent rarement l'indifférence. Construit au milieu des années 1980, ce secteur prolonge le centre-ville vers la mer par une succession de places, de logements, de commerces et de bureaux. L'est du quartier abrite un gigantesque complexe commercial (le Polygone). Vous pourrez notamment faire une promenade sur les rives du Lez pour en apprécier toute l'étrangeté.

 

Activités

Étudier sous le soleil, prendre un verre sur la place de la Comédie à l'abri de la circulation, rêvasser à l'ombre des vieilles demeures, le tout à seulement quelques minutes des plages : Montpellier cumule tous ces atouts.

Un sens du plaisir qu'elle marie aisément avec une ambition exemplaire : ses universités (médecine en tête) sont de réputation internationale, sa croissance économique florissante. Forte d'une importante population étudiante, la cité languedocienne affiche sans complexe sa volonté de devenir une capitale régionale incontournable.

 

Coutumes 

De février à novembre, avec un pic à la belle saison, la quasi-totalité des villages environnants organisent des courses camarguaises. La fête commence avec l'abrivado, l'arrivée des jeunes taureaux escortés par les manadiers (éleveurs) à travers les rues jusqu'aux arènes. Les raseteurs, des pros de la course (il y a même une école !) pénètrent alors dans l'enceinte pour taquiner les bêtes. Puis, après la ferade (marquage d'un jeune taureau), c'est le bandido (le retour des taureaux au bercail). Rien à voir avec les corridas : pas de sang versé.

Tout aussi colorées, les joutes nautiques, nées sur les canaux de Sète, se pratiquent également à Palavas, Agde, Frontignan... en été, température de l'eau oblige !

Les champions de Cournosec et Cournonterral s'affrontent, eux, dans la lie de vin, au cours des Paillasses, traditionnel tournoi inter-villages.

 

Arts 

Montpellier peut, si ce n'est réconcilier, contenter à la fois les amateurs d'architectures ancienne et contemporaine. En dépit des ravages des guerres de Religion, demeurent des vestiges de l'époque médiévale et du XVe siècle florissant de Jacques Cœur. Ils voisinent avec les abondants hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles et leurs charmantes cours intérieures. Dans ce qui fut jadis les faubourgs de la ville, d'autres témoins rappellent la richesse de sa bourgeoisie : les "folies", des demeures abritant au sein de parcs touffus les amours illicites de leurs propriétaires. Le nouveau quartier Antigone, œuvre du Catalan Ricardo Bofill, s'est implanté à deux pas du centre historique, côté mer. La Place du Nombre d'Or, fruit de calculs savants, symbolise l'ambition de cette réalisation grandiose qui vieillit bien.

Un autre bâtiment moderne, le Corum, abrite le très fréquenté Opéra Berlioz, aux performances techniques et acoustiques stupéfiantes. Comme dans toute ville universitaire, on trouve des concerts pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Le JAM (Jazz Action Montpellier), école et jazz-club, en propose même des gratuits. Tandis que dans de nombreux café-concerts et petites salles, on peut découvrir des artistes locaux pratiquant tous les styles avec talent.

Si l'offre culturelle est variée, le pourtour méditerranéen y tient une place d'honneur. En témoigne par exemple le Festival du Cinéma méditerranéen (fin octobre). Les cinéphiles trouveront aussi leur bonheur dans les quatre salles du cinéma Diagonal, vingt ans d'âge et toujours indépendant, le seul à proposer des séances en V.O.

 

Sports 

Si la Méditerranée reste trop sage pour les surfeurs, la fréquence du vent favorise la pratique de la planche à voile. Les gorges de l'Hérault, à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Montpellier, offrent des possibilités de kanoë-kayak. Au long de son voyage vers Agde, le fleuve, avec ses rives escarpées puis ses étendues d'eau, fait aussi le bonheur des pêcheurs.

GR et parcours balisés (pédestres et/ou VTT) abondent dans la région. Des garrigues au Nord de la ville (ne pas manquer le Pic Saint-Loup !), aux sites grandioses de Saint-Guilhem Le Désert, du Cirque de Navacelles ou plus à l'Ouest, du lac du Salagou, les randonneurs disposent de petites ou grandes balades, avec panoramas inoubliables assurés, et souvent découvertes architecturales.

 

Gastronomie 

Les spécialités de Montpellier fleurent bon le soleil et la garrigue : la bouillabaisse languedocienne, la rouille palavasienne à base de supions de calamars ou de seiches, la gardianne de taureaux, la tielle sétoise – petit pâté rond fourré de poulpes à la tomate –, la foulque – palmipède vivant dans les étangs – en salmis, les moules farcies, "lou cagaraoulat" – ragoût d'escargots au jambon...

Pour accompagner ces plats, vous pourrez boire d'excellents AOC côteaux du Languedoc issus de cépages sélectionnés sur un territoire de grès.

Montpellier est une ville très dynamique sur le plan culturel. Elle foisonne de festivals en tout genre, dont certains très réputés.

  • La Comédie du livre (2e quinzaine de mai) rassemble durant trois jours, au cœur de la cité, plus de 300 écrivains, auteurs de bande dessinée et des éditeurs, venus à la rencontre du public.
  • Festival populaire et généraliste, le Printemps des comédiens accueille une foule bigarrée de la mi-juin à début juillet, venant du théâtre, du cirque, des spectacles de rue...
  • Devenu au fil des ans un grand rendez-vous incontournable, le Festival international Montpellier Danse se tient fin juin-début juillet. Chorégraphes et compagnies du monde entier y présentent des spectacles.
  • Durant la 2e quinzaine de juillet a lieu le Festival de musique Radio France Montpellier, autre temps fort de l'été montpelliérain.
  • Du 14 au 16 août, les Fêtes de la Saint-Roch, patron de la ville, comprennent des processions, l'exposition de ses reliques, des expositions, des animations dans les rues...
  • À l'automne, fin octobre-début novembre, le Festival du cinéma méditerranéen projette les couleurs d'un cinéma venu de toutes les rives de la Méditerranée.

Office du Tourisme de Montpellier

+33 (0) 04 67 60 60 60

www.montpellier.fr

 

Aéroport de Montpellier

+33 (0)4 67 20 85 00

www.montpellier.aeroport.fr

© 2013 Lonely Planet Publications. Tous droits réservés.

Programme des vols Lille Montpellier

Compagnie Période Lu Ma Me Je Ve Sa Di Réserver
Logo VoloteaDu 31/03/2017 au 29/09/2017Vol régulierVol régulierRéserver

Vols vacances

Formules Voyage organisé

Vols réguliers

Billets d’avion et vols + hôtel


Lille > Strasbourg
Trouvé il y a 3 jour(s)
Hop !
Départ le 09/02/2017
Retour le 13/02/2017
Aller/Retour à partir de*
110€
Lille > Nice
Trouvé il y a 4 jour(s)
Easyjet
Départ le 01/02/2017
Retour le 08/02/2017
Aller/Retour à partir de*
71€
Lille > Nice
Trouvé il y a 6 jour(s)
Easyjet
Départ le 02/02/2017
Retour le 08/02/2017
Aller/Retour à partir de*
70€
Lille > Nantes
Trouvé il y a 3 jour(s)
Hop !
Départ le 06/02/2017
Retour le 09/02/2017
Aller/Retour à partir de*
95€
Lille > Nice
Trouvé il y a 5 jour(s)
Easyjet
Départ le 26/01/2017
Retour le 02/02/2017
Aller/Retour à partir de*
68€
* Prix constaté sur internet, à partir de, sous réserve de disponibilités. Des frais supplémentaires peuvent s'appliquer, notamment selon votre mode de paiement. Ces offres sont celles constatées auprès des compagnies aériennes au départ de l’aéroport de Lille au cours des derniers jours

Afficher toutes les meilleures offres