Inscrivez-vous à la newsletter
  • fr
    • en
    • nl

Le cap vert au départ de Lille

Partager cette page sur facebook Twitter cette page mail
PhotoCap Vert 1PhotoCap Vert 2PhotoCap Vert 3PhotoCap Vert 4
PhotoCap Vert 1
PhotoCap Vert 2
PhotoCap Vert 3
PhotoCap Vert 4
  • Langue : Portugais (langue officielle), crioulo (un mélange de créole portugais et de mots d'Afrique de l'Ouest)
  • Décalage horaire : GMT/UTC - 1h
  • Electricité : 220 V, 50 Hz
  • Temps de vol vers Cap Vert depuis Lille 6h00
  • Monnaie : L'escudo du Cap-Vert (CVE)
  • Indicatif téléphonique : + 238
  • Santé :

    Aucun vaccin, sauf en cas d'épidémie, n’est obligatoire. Cependant, tout voyageur allant du Cap Vert au Sénégal, ou au Cap-Vert via Dakar ou le Brésil doit être vacciné contre la fièvre jaune et disposer d’un carnet de vaccinations international à jour. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée tout comme celles de la fièvre typhoïde, des hépatites A et B et des méningites. Attention au paludisme, à l'hygiène alimentaire et à ne pas vous baigner dans des eaux stagnantes

  • Pièce d'identité / Visa :

    Si vous êtes ressortissant français, vous avez besoin d'un visa d'entrée pour le Cap Vert alors que si vous êtes ressortissant d'un des États membres de la CEDEAO, vous n'en avez pas besoin. Néanmoins, vous devez toujours pouvoir justifier d'un titre de transport aller/retour ou de continuation et le visa maximum est de 3 mois.

Balayées par les vents, arides et escarpées, les îles de l'archipel du Cap-Vert ressemblent à des morceaux de Lune posées sur l'Atlantique. Ses collines desséchées ne manquent cependant pas de charme et quelques îles possèdent une végétation luxuriante.

Propice aux activités de plein air, le pays offre en outre d'excellents sites de plongée et de randonnée, une vie nocturne animée. Malgré l'apparition des premiers tour-opérateurs, le Cap-Vert reste une région indépendante où la nature est préservée. Le mélange d'influences africaines, portugaises, méditerranéennes et latines a donné naissance à un tempérament typiquement "cabo" qui caractérise les habitants de l'archipel.

São Tiago :

São Tiago, l'île principale, abrite la capitale, Praia. Si la ville n'est pas la plus belle de l'archipel (ce titre revenant à Mindelo), elle n'en est pas moins agréable, avec son centre juché sur un plateau rocheux appelé Platô. Tout autour de la ville s'étend la banlieue, les deux plages, Praia Mar et Quebra-Canela, étant situées à l'ouest du centre.

Comptez une demi-journée pour visiter Cidade Velha, à 10 km à l'ouest de Praia. C'est la première ville qui fut construite par les Portugais sur cette île. Le sommet de Fort Real de São Felipe offre une vue magnifique sur le village. Il faut aller à une vingtaine de km à l'intérieur des terres en partant de Praia, au village de São Domingos, pour trouver un peu de végétation. Sur la côte nord se trouve la deuxième ville de l'île, Tarrafal, célèbre pour ses plages. Vous pouvez vous y rendre en bus depuis Praia.

 

Sal :

Cette île plate et désertique, qui abrite l'aéroport international, est une destination très prisée par les tours-opérateurs qui y emmènent des Européens avides d'exotisme. À 18 km du village principal d'Espargos, Santa Maria accueille ces touristes au portefeuille bien garni. Quant aux voyageurs indépendants, ils trouveront sans mal une pension ou un restaurant à Espargos.

Des vols quotidiens font la liaison entre Praia et Sal. Un ferry relie Sal aux autres îles environ deux fois par semaine.

 

São Vicente :

São Vicente est la deuxième île en superficie et Mindelo la ville la plus vivante de l'archipel. C'est sans doute pour cette raison que les navires y font escale, outre le fait que le port soit le plus profond de l'archipel. Les bars et les boîtes de nuit sont plus nombreux et les restaurants d'un standing plus élevé qu'à Praia. La plupart des maisons coloniales, très pittoresques, avec balcons et volets clos, sont transformées en commerces sur deux étages.

Plusieurs vols quotidiens font le trajet depuis/vers Praia et Sal. Il existe aussi une liaison maritime.

 

Santo Antão :

Au nord de São Vicente, la splendide Santo Antão mérite le détour. C'est l'île la plus verte et la plus boisée de l'archipel. Ce ne sont pas les villes de l'île qui font son intérêt, mais plutôt ses paysages montagneux et sa végétation luxuriante qui raviront les randonneurs.

Des vols partent de Mindelo pour Santo Antão trois fois par semaine. Un ferry fait également le trajet entre Santo Antão et Mindelo en 1h. Ne vous fiez pas à la brièveté du trajet, la mer peut être très agitée.

 

Brava :

Brava est la plus petite île habitée de l'archipel. À 3h de Fogo en ferry, son paysage escarpé offre un magnifique panorama et de superbes randonnées.

 

Se déplacer

Il est possible de se rendre d'une île à l'autre grâce à des vols intérieurs, mais les billets sont onéreux. Il existe au moins un vol par jour entre Praia, Mindelo et Sal.

Sur les îles, on peut circuler en bus ou en camion.

Les taxis sont généralement chers et rares.

Vous pouvez louer une voiture à São Tiago, Fogo, São Vicente et Sal. Pour cela, munissez-vous d'un permis international.

 

 

Géographie :

Les îles du Cap-Vert se situent dans l'océan Atlantique, à 620 km à l'ouest des côtes mauritaniennes. L'archipel, d'origine volcanique, comporte 10 îles principales, dont 9 sont habitées, et 5 îlots. Il est divisé en deux groupes : les îles Barlavento (au vent) au nord, qui comprennent Santo Antão, São Vicente, Santa Luzia, Ilheu Branco, Ilheu Raso, São Nicolau, Sal et Boa Vista, et les îles Sotavento (sous le vent) au sud, qui regroupent Maio, São Tiago, Fogo et Brava.

L'île principale, São Tiago, possède un relief montagneux, mais le point culminant de l'archipel, se trouve à Fogo (mont Fogo, 2 840 m). Cette île a d'ailleurs été victime d'une éruption volcanique en 1995, la septième de ce type depuis 1760. La majorité des terres du Cap-Vert sont arides et montagneuses. L'agriculture pratiquée sur les flancs des collines a provoqué une érosion du sol généralisée. C'est Santo Antão qui détient le taux de précipitations le plus élevé, ce qui explique un paysage plus vert que dans le reste du pays.

 

Climat :

Les températures de l'archipel sont les plus fraîches de toute l'Afrique de l'Ouest, avec des variations quotidiennes allant de 20°C à 29°C environ d'août à octobre. Cette époque est aussi propice aux pluies violentes. De mai à octobre, les températures avoisinent les 30°C. De décembre à mars, elles tournent autour de 20°C. En raison des courants marins, la mer est également plus froide que le long des côtes ouest-africaines.

 

Flore et faune :

L'archipel possède une faune marine très colorée, notamment dans les eaux baignant l'île de Sal où vous pourrez admirer perroquets de mer, barracudas et autres murènes. Vous aurez peut-être aussi la chance d'apercevoir des baleines bleues et à bosse, des dauphins à bec étroit, des marsouins communs, des carets, des tortues vertes et à écailles. Si vous levez le nez au ciel, vous verrez probablement des alouettes de Razo, des pétrels du Cap-Vert, des fous bruns, des frégates, des fauvettes du Cap-Vert et des oiseaux tropicaux.

Enfin, l'archipel compte également quelques espèces de reptiles, dont le scincidé du Cap-Vert et le gecko géant du Cap-Vert. La flore est essentiellement constituée de rhododendrons, de myrica fayas, de dragonniers, de marmulanos, de dracénas et de dracénas de Floride.

 

Coutumes :

Le Cap-Vert compte davantage de vestiges de la culture portugaise que de la culture africaine, exception faite de l'île de São Tiago qui comporte une importante population d'origine africaine. La majorité des habitants de l'archipel sont créoles et environ un quart viennent d'Afrique.

 

Langue :

La langue officielle est le portugais, mais les Capverdiens parlent aussi le crioulo, un créole portugais africanisé. Malgré sa petite taille, le pays possède une littérature très riche. Les œuvres antérieures à l'indépendance ont pour sujet la libération et sont, pour la plupart, écrites en crioulo. Par la suite, les écrivains ont abordé des thèmes comme l'émigration en masse des "Americanos" (les Capverdiens qui se sont installés aux États-Unis) et la discrimination raciale. Certains auteurs, tel Kaoberdiano Dambara, écrivent toujours en crioulo, tandis que d'autres, Onésimo Silveira par exemple, ont adopté le portugais, la langue littéraire dominante.

 

Arts :

Le Cap-Vert est le berceau d'une très grande variété de styles musicaux. L'un des plus populaires est le funana, une musique très rythmée qui s'entend surtout à Praia et dans les villes. Musique nationale, la morna se joue en mineur, sur un rythme lent avec des textes nostalgiques. Enfin, la coladeira comporte des rythmes plus rapides et légers. La chanteuse la plus célèbre du pays est Cesaria Evora, "la diva aux pieds nus", qui chante dans le style traditionnel cabo.

 

Sports

Les îles vallonnées du Cap-Vert offrent de possibilités de randonnée. Les collines vertes de Santo Antão permettent de courts treks, le principal étant l'ascension de Ribeira Grande, à environ 10 km au sud de la ville de Ribeira Grande, sur la côte nord-est. Il faut compter environ une journée de marche aller-retour. Les îles Brava et São Vicente permettent également d'agréables randonnées.

 

Gastronomie :

La gastronomie s'apparente à la cuisine portugaise, mais enrichie de plats typiques. Le pastel con diablo dentro (gâteau avec le diable en lui) est un délicieux mélange de thon frais, d'oignons, de tomates, enroulé dans une pâte à base de pommes de terre bouillies et de farine de maïs, le tout étant frit et servi chaud. Les soupes sont très répandues. L'une des plus courantes est le caldo de peixe (ragoût de poisson), agrémenté de légumes et d'épices et épaissi avec de la farine de manioc. Les autres spécialités sont les bananas enroladas (beignets de bananes) et la manga de conserva (un genre de chutney non sucré).

En février, le carnaval du Cap-Vert compte parmi les plus fastueux d'Afrique. C'est le plus important du pays, avec ses parades défilant dans les rues de Praia et de Mindelo.

Aux mois de mai et juin, São Tiago et Fogo célèbrent la Tabanka, pendant laquelle on pratique le jeûne et l'on joue de la musique.

Chaque île a son propre festival qui se déroule pendant environ une semaine.

Nouvel An (1er janvier), Jour de la démocratie (13 janvier), Fête des héros (20 janvier), Journée de la femme (8 mars), Pâques, Jour de l'indépendance (5 juillet), Toussaint, Noël (25 décembre)

Office du Tourisme du Cap Vert

www.guiadecaboverde.cv

 

Aéroport de Sal - Amilcar Cabral

www.asa.cv/aeroportos/

 

Ambassade à l'étranger :

Prainha da Praia – Île de Santiago, CP192 Praia

tél. +(238) 260 45 35

www.ambafrance-cv.org

 

Consulat en France :

92 rue Stanislas Torrents - 13006 Marseille

www.consulatducapvert.com

© 2013 Lonely Planet Publications. Tous droits réservés.

Programme des vols Lille Cap Vert

Compagnie Période Lu Ma Me Je Ve Sa Di Réserver
Logo TUI FranceDu 03/07/2017 au 28/08/2017Vol vacancesRéserver

Vols vacances

Formules Voyage organisé

Vols réguliers

Billets d’avion et vols + hôtel


Lille > Lyon
Trouvé il y a 14 jour(s)
Hop !
Départ le 31/05/2017
Retour le 07/06/2017
Aller/Retour à partir de*
95€
Lille > Strasbourg
Trouvé il y a 7 jour(s)
Hop !
Départ le 29/05/2017
Retour le 01/06/2017
Aller/Retour à partir de*
142€
Lille > Strasbourg
Trouvé il y a 9 jour(s)
Air France
Départ le 24/05/2017
Retour le 29/05/2017
Aller/Retour à partir de*
138€
Lille > Calvi
Trouvé il y a 6 jour(s)
Air France
Départ le 04/06/2017
Retour le 11/06/2017
Aller/Retour à partir de*
231€
Lille > Bastia
Trouvé il y a 9 jour(s)
Volotea
Départ le 01/06/2017
Retour le 04/06/2017
Aller/Retour à partir de*
97€
* Prix constaté sur internet, à partir de, sous réserve de disponibilités. Des frais supplémentaires peuvent s'appliquer, notamment selon votre mode de paiement. Ces offres sont celles constatées auprès des compagnies aériennes au départ de l’aéroport de Lille au cours des derniers jours

Afficher toutes les meilleures offres