Inscrivez-vous à la newsletter
  • fr
    • en
    • nl

Faro au départ de Lille

Partager cette page sur facebook Twitter cette page mail
PhotoFaro 1PhotoFaro 2PhotoFaro 3PhotoFaro 4
PhotoFaro 1
PhotoFaro 2
PhotoFaro 3
PhotoFaro 4

Profitez des vols directs Lille-Faro proposés en formules "voyage organisé" par nos partenaires Tour-Opérateurs en consultant le programme ci-dessous.

  • Langue : Portugais
  • Décalage horaire : GMT/UTC + 1h
  • Electricité : 220 V, 50 Hz
  • Temps de vol vers Faro depuis Lille 3h25
  • Monnaie : Euro (EUR)
  • Indicatif téléphonique : +351
  • Santé :

    Aucun danger particulier ne vous guette à l'exception des coups de soleil en été

  • Pièce d'identité / Visa :

    Les ressortissants de l'Union européenne peuvent entrer dans le pays avec leur passeport ou une carte nationale d'identité en cours de validité ; aucun visa n'est nécessaire pour les ressortissants de l'Union européenne et les citoyens suisses.

A ne pas manquer

  • Faro

La capitale de l’Algarve possède un caractère portugais plus marqué que la plupart des autres stations balnéaires. Souvent ignorée des touristes, cette ville sans prétention abrite une belle marina, ses parcs et ses places sont bien entretenus, et son coeur médiéval plein de richesses. Il fait bon déambuler dans ses ruelles piétonnes à la découverte de musées et d'églises avant de s’arrêter à l’un des nombreux cafés en plein air. Cette ville universitaire accueillant quelque 8 000 étudiants a une vie nocturne animée et une scène théâtrale dynamique. Les lagunes du Parque Natural da Ria Formosa et les plages des environs, notamment

La côte ouest, éblouissante et isolée, et la vue qu’offrent les falaises du cap Saint-Vincent.

 

  • Cabo de São Vicente (site, musée).

Une excursion au cap Saint-Vincent, l’extrémitésud-ouest de l’Europe, est toutsimplement extraordinaire, et le coucher desoleil un souvenir inoubliable. Cette pointede terre désolée est la dernière terre qu’ontaperçue les navigateurs portugais avant dese lancer vers l’inconnu.

Lieu vénéré à l’époque des Phéniciens comme des Romains qui l’appelaient Promontorium

Sacrum, il doit son nom actuel au prédicateur martyrisé par les Romains (voir l’encadré p. 186). Les anciennes fortifications, détruites par Sir Francis Drake en 1587, ont été pulvérisées par le séisme de 1755.

À l’extrémité du cap s’élèvent un phare rouge battu par les vents, que des centainesde bateaux contournent tous les jours, et unancien couvent. Sur place a ouvert en 2010un intéressant Museu dos Faróis (entrée 3 € ;10h-18h mar-dim), qui souligne le rôle jouépar Sagres dans l’histoire de la navigationmaritime au Portugal, avec des fac-similésde cartes du XVIe siècle, et raconte l’histoiredu phare.

Les vestiges de la Fortaleza do Beliche édifiée en 1632 sur le site d’une ancienneforteresse se trouvent non loin de la borneindiquant 4,5 km. Outre une petite chapellebâtie sur les ruines de l’Igreja de Santa Catarina(et peut-être d’un vieux couvent), lefort n’abrite plus que l’ombre de ce qui fut untemps un hôtel, avant que la falaise ne commenceà s’effondrer peu à peu dans la mer.L’endroit est strictement interdit d’accès.

 

  • Parque Natural da Ria Formosa (réserve naturelle)

Une baignade dans les eaux des îles vierges du Parque Natural da RiaFormosa

Le parc naturel da Ria Formosa (18 000 ha) englobe une sorte de lagune qui s’étend sur 60 km le long de la côte de l’Algarve, de l’ouest de Faro à Cacela Velha. Elle se compose de côte marécageuse (sapal), de marais salants (salinas), de criques et de dunes. À l’ouest s’étendent plusieurs lacs d’eau douce, tels ceux de Ludo et de Quinta do Lago. Dans ces marais viennent nicher nombre d’oiseaux migrateurs qui y trouvent un habitat favorable à la reproduction. On y observe une grande variété d’oiseaux aquatiques, canards, mouettes et sternes. C’est le lieu de nidification privilégié de la sterne et de la talève violacée.

Les bureaux du parc et le centre des visiteurs (tel : 289 700 210 ; www.icn.pt ; QuintaMarim ; 11h-13h, 14h-16h) se trouvent à 3 kmà l’est d’Olhão. Ils font partie du Centro de

Educação Ambiental de Marim, (centre d’éducation écologique de Marim connu sous le nom de Quinta Marim) qui couvre 60 ha. Un sentier de 3 km traverse les divers écosystèmes – dunes, marais salants, pinèdes.

Pour vous rendre à Quinta Marim, prenez un bus municipal jusqu’au camping (200 m avant le centre des visiteurs).

L’intérieur des terres, à découvrir à pied, à vélo ou en auto, surtout les villages d’Alte et de Salir dans la Serra do Caldeirão et alentour

 

  • Le plaisir pour le plaisir… sur les plages et dans les clubs de Lagos

En matière d’attraits touristiques, Lagos n’a rien à envier à ses rivales. Postée sur le Rio Bensafrim, elle possède une vieille ville aux ruelles pavées, aux places et aux églises pittoresques, entourée de remparts du XVIe siècle. Au-delà s’étendent des constructions modernes qui ne sont pas totalement inesthétiques. Les bons restaurants et la succession de plages alentour ajoutent à son charme. La ville offre maintes activités en plein air et une vie nocturne trépidante, attirant des visiteurs de tous âges. En haute saison, la foule et l’animation peuvent rendre l’atmosphère étourdissante, voire étouffante.

 

  • Igreja de Santo António et Museu Municipal (église, Musée) (Rua General Alberto da Silveira; h9h30-12h30 et14h-17h mar-dim).

La petite Igreja de Santo Antónioest un exemple remarquable de talhadourada (bois sculpté doré à la feuille) si caractéristiquedu XVIIIe siècle. Chef-d’œuvrede l’extravagance baroque, elle déborde dechérubins joufflus et de raisins dorés. La coupoleet les panneaux d’azulejos ont été ajoutésaprès le tremblement de terre de 1755.Voisin, le Museu Municipal (tel: 282 762301 ; Rua General Alberto da Silveira ; adulte/tarifréduit 2,60/1,30 € ; h 9h30-12h30 et 14h-17h mardim)présente des collections très diverses.Les vestiges romains côtoient des pipes àopium de Macao, et des fragments du murde Berlin partagent la même vitrine que deterrifiants instruments chirurgicaux.

 

  • Fortaleza da Ponta da Bandeira (Av dos Descobrimentos ; adulte/tarif réduit 2/1 € ; h9h30-12h30 et 14h-17h mar-dim).

Situéà l’extrémité sud de l’avenue, ce petit fortdu XVIIe siècle protégeait le port. Restauré,il abrite désormais une exposition sur lesGrandes Découvertes portugaises, ainsiqu’une chapelle votive à sainte Barbara,protectrice des hommes contre les tempêtes.

 

  • Ponta da Piedade : À 3 km au sud de Lagos, la spectaculaire“pointe de la Piété”, balayée par les vents, mériteune visite pour ses falaises, son phare et ses tours de grès multicolores aux formes torturées.Au printemps, les aigrettes viennent ynicher et des milliers d’orchidées y poussent.Par temps clair, on distingue la côte jusqu’àCarvoeiro à l’est et Sagres à l’ouest.

 

  • La détente dans la station thermale de Monchique, après une randonnée dans les collines environnantes

Sur les hauteurs dominant la côte, le séduisant village de Monchique constitue un bon point de ralliement pour partir à la découverte du territoire alentour que ce soit à pied, à vélo ou en canoë. Il existe également une station thermale noyée dans la verdure au coeur de la Serra de Monchique, chaîne montagneuse de l’Algarve, à 24 km au nord de Portimão. Monchique produit le meilleur medronho du pays, une eau-de-vie locale plutôt raide. Des incendies affectent régulièrement la région en été – les derniers ont eu lieu en 2003 et 2004. Ils causent des dégâts très étendus et suscitent l’inquiétude car les mesures sont insuffisantes pour prévenir d’autres dévastations.

 

Géographie 

Situé sur la façade atlantique de la péninsule Ibérique, à l'ouest de l'Espagne, le Portugal est l'un des plus petits pays d'Europe : il s'étend sur 560 km du nord au sud et seulement 220 km d'est en ouest. Il n'a qu'une seule frontière terrestre : l'Espagne. Le Tage, qui coule du nord-est au sud-ouest et se jette dans l'Atlantique à Lisbonne, divise le pays en deux. Au nord s'élèvent les montagnes de la Meseta (rebord de la Meseta ibérique), où les trois fleuves principaux du pays prennent leur source : le Douro, le Taje et le Guadiana. Chaîne montagneuse la plus élevée du Portugal, la Serra da Estrela culmine à Torre (1 993 m). Le Nord et le Centre sont les régions les plus peuplées. Au sud du Tage s'étend le bas plateau de l'Alentejo, adossé au contrefort montagneux de l'Algarve. Plus sec, le Sud est moins peuplé. Les vignobles, le maïs, la pomme de terre et le seigle prédominent dans le Nord, tandis que les régions du Centre et du Sud, plus arides, se consacrent à l'olivier, au chêne-liège, à l'oranger, au figuier et à l'amandier – une merveille au printemps lorsque les arbres sont en fleurs.

 

Climat 

Le Portugal jouit d'un climat tempéré. L'influence atlantique se fait surtout sentir dans le Nord-Ouest, plus doux et plus humide que le Sud, mais elle tempère également le climat méditerranéen sec du Sud. En été, la moyenne des températures est de 28°C sur la côte sud, 27°C à Lisbonne et 25°C à Porto, au nord. Il pleut rarement en juillet et en août. L'hiver est doux dans les régions côtières : 12°C à Porto, 13°C à Lisbonne et 16°C à Faro, au sud.

Dans l'intérieur, les écarts de température sont tout autres. L'été peut être caniculaire dans la haute vallée du Douro et dans l'Alentejo, où le mercure atteint parfois 40°C. L'hiver est quelquefois relativement rigoureux dans la Serra da Estrela et le Nord-Est : les températures sont souvent négatives à Bragance en janvier.

 

Faune et Flore 

Hérissons, lapins, lièvres et chauves-souris sont les mammifères que vous avez le plus de chances d'apercevoir. Dans les régions reculées, peut-être apercevrez-vous un renard, un chevreuil, une loutre ou une horde de sangliers. Très rares, le loup et le lynx ibérique font partie des espèces protégées au Portugal. La mangouste égyptienne traverse souvent les routes tranquilles de l'Algarve. Originaire lui aussi d'Afrique, l'extraordinaire caméléon méditerranéen, qui passe du jaune vif au noir de jais, a été introduit dans le pays il y a environ 70 ans. Il vit dans les régions côtières à l'est de l'Algarve et hiberne de décembre à mars. Vous le verrez peut-être au printemps passer de branche en branche. Quant aux nombreuses espèces d'oiseaux, il n'y a guère que dans les réserves et les parcs naturels que vous pourrez les observer : crécerelles, flamants roses, hérons, spatules et autres échassiers, sans oublier l'aigle impérial espagnol, menacé de disparition.

Dans les provinces ensoleillées de l'Algarve et de l'Alentejo, les fleurs méditerranéennes embrasent le paysage au printemps. Vous trouverez de nombreuses espèces d'orchidées dans l'Algarve. Un tiers des espèces végétales du Portugal ont été importées au fil de l'histoire : vigne, citronnier, amandier, caroubier, figuier, palmier, tout comme les grands iris blancs qui bordent les routes. Deux arbres ont façonné le paysage et l'économie du Portugal : l'olivier, qui préfère le soleil du Sud mais s'est acclimaté à certaines régions du Nord, et le chêne-liège, qui prédomine dans les plaines sèches de l'Alentejo.

 

Coutumes 

Question d'honneur national, après des siècles de conflits avec l'Espagne, les Portugais n'aiment pas du tout entendre parler espagnol. Mieux vaut parler un portugais approximatif, l'anglais, le français ou l'allemand. La politesse est une valeur particulièrement appréciée. Le simple fait de vous adresser à un homme ou à une femme par Senhor ou senhora, vous vaudra une attention bienveillante. Souriants et chaleureux, les habitants affichent une nonchalance qui peut parfois agacer, mais manifester votre énervement ne vous mènera nulle part. Même lorsqu'il n'a pas de réponse à votre question, un Portugais préférera souvent sauver la face en improvisant une information fantaisiste. Dans les régions rurales, surtout du Nord, évitez de porter une tenue excentrique qui ne manquerait pas de choquer.

 

Langue 

La langue officielle est le portugais. Quelques expressions utiles :

  • Bonjour : bom dia
  • Bonsoir : boa tarde
  • Au revoir : adeus
  • Comment allez-vous ? : como está ?
  • Bien, merci : bem, obrigado/a
  • S'il vous plaît : se faz favor/por favor
  • Merci : obrigado/a
  • Excusez-moi : desculpe

 

Art 

L'architecture portugaise, riche en embellissements mauresques et flamboyants, connut son apogée avec l'art manuélin, sous le règne de Manuel Ier le Fortuné, à la fin du XVe siècle et au début du XVI e siècle. Cet art très décoratif, d'inspiration gothique, reflète l'âge d'or des découvertes par son inventivité et la multiplication des thèmes nautiques (cordages, ancres, coraux). Le célèbre fado, chanson populaire mélancolique, sorte de blues portugais, trouve son origine, dit-on, dans les chants des marins du XVI e siècle. Vous assisterez peut-être à des danses folkloriques traditionnelles, courantes dans les localités rurales. L'artisanat recèle des trésors, dont les azulejos, superbes faïences décoratives que les Portugais fabriquent selon une technique héritée des Maures. La vigoureuse tradition littéraire du Portugal remonte au XVI e siècle et aux œuvres du dramaturge Gil Vincente et du poète Luis de Camões. Fernando Pessoa (1888-1935) en a été l'un des brillants continuateurs.

 

Sports 

Sur les 800 km de littoral que possède le Portugal, vous pratiquerez à volonté la natation, la plongée avec ou sans bouteille, la voile, le ski nautique et la pêche au gros. Les côtes de l'Estrémadure et de l'Algarve se prêtent tout particulièrement au surf et à la planche à voile. Baladez-vous à cheval dans l'Algarve et l'Alentejo. Découvrez le canyoning et la descente en eaux vives en hydrospeed. Le VTT a le vent en poupe, notamment dans l'Algarve et dans le Minho. Attaquez-vous à la randonnée dans la Serra da Estrela ; si ce massif vous paraît trop ardu, promenez-vous dans le beau Parque Nacional da Peneda-Gerês, dans le Minho. Jouez au

Golf dans le sud du Portugal où vous attendent plusieurs dizaines de terrains de haut niveau.

 

Cuisine 

La cuisine traditionnelle n'est pas spécialement inventive, mais simple et souvent délicieuse. Elle est généreusement servie et ne coûte pas cher. Au menu, vous trouverez les sardinhas assadas (sardines grillées), les pastéis de bacalhau (croquettes de morue) et la caldo verde (soupe au chou et aux pommes de terre, avec des morceaux de saucisses). Si vous aimez le poisson et les fruits de mer, vous ne serez pas déçu par la cataplana (cocotte de fruits de mer) ou par un plat de morue (bacalhau) dont il existe pas moins de 365 recettes différentes. À déguster accompagnés d'un vinho verde (vin vert, c'est-à-dire jeune), par exemple, un vin légèrement pétillant, délicieux en blanc. En matière de vin, vous n'aurez que l'embarras du choix : le Portugal en produit une grande variété et ils peuvent être excellents, comme le célèbre Colares, issu de vignobles installés sur des dunes de sable, près de Sintra, et produit depuis le XIII e siècle. Vous ne manquerez pas, bien sûr, de faire honneur au légendaire vinho do porto (porto), vin de liqueur produit dans la vallée du Douro. Essayez le blanc sec, bien frais, avec un zeste de citron.

 

Processions solennelles et pèlerinages ponctuent les nombreuses romarias (fêtes religieuses) du calendrier portugais. Festas (festivals) et feiras (fêtes) sonnent souvent l'arrêt de toute activité dans une ville, voire une région. Plus vous allez vers le nord, plus ces célébrations sont traditionnelles et moins elles attirent de touristes.

Tout aussi répandues mais plus animées, les danses folkloriques sont l'occasion pour les Portugais de se parer de costumes flamboyants. Défilés, fêtes et déguisements durent six semaines lors du Carnaval, qui se tient avant Pâques.

Les processions de la Semaine sainte sont les plus grandioses, notamment celle de Senhor Ecce Homo, le jeudi saint, lorsque les pénitents défilent pieds nus en portant des torches.

 

À Porto, rien n'égale la Festa de São João (la Saint-Jean), les 23 et 24 juin, précédée par une semaine entière de festivités et de danses dans les rues. Le 24 juin est un jour férié à Porto.

 

Si vous aimez les chevaux, la Feira de São Martinho se tient du 3 au 11 novembre à Golegã (Ribatejo) : vous en verrez de toutes les sortes, défiler et se livrer à des compétitions.

 

Jours fériés : Nouvel An (1er janvier), Mardi gras, Vendredi Saint, Pâques, Fête de la Liberté (25 avril), Fête du travail (1er mai), Corpus Christi, Fête Nationale (10 juin), Assomption, Fête de la République (5 octobre), Toussaint, Fête de la Restauration (1er décembre), Immaculée Conception, Noël (25 décembre)

Office du Tourisme du Portugal 

https://www.visitportugal.com/fr 

 

Office de Tourisme de l’Algarve

http://www.visitalgarve.pt/?idioma=fr 

 

Aéroport de Faro

http://www.faro-airport.com/ 

 

Ambassade à l'étranger

Rua Santos o Velho n° 5, 1293 Lisbonne cedex

tél. +351 (21) 393 91 00

http://www.ambafrance-pt.org/-Contacts-utiles

 

Ambassade en France

3, rue de Noisiel 75116 Paris

tél. +33 (0)1 47 27 35 29

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-maedi/ambassades-et-consulats-etrangers

© 2013 Lonely Planet Publications. Tous droits réservés.

Programme des vols Lille Faro

Compagnie Période Lu Ma Me Je Ve Sa Di Réserver
Logo EasyJetDu 05/09/2017 au 27/10/2017Vol régulierVol régulierVol régulierRéserver
Logo EasyJetDu 31/10/2017 au 24/03/2018Vol régulierVol régulierRéserver
Logo EasyJetDu 26/03/2018 au 31/08/2018Vol régulierVol régulierVol régulierRéserver

Vols vacances

Formules Voyage organisé

Vols réguliers

Billets d’avion et vols + hôtel


* Prix constaté sur internet, à partir de, sous réserve de disponibilités. Des frais supplémentaires peuvent s'appliquer, notamment selon votre mode de paiement. Ces offres sont celles constatées auprès des compagnies aériennes au départ de l’aéroport de Lille au cours des derniers jours

Afficher toutes les meilleures offres